Vingt et un de plus pour la route.

Paf. La nouvelle est tombée comme un couperet. Il devenait difficile de cacher la vérité à mes proches : j’ai 21 ans aujourd’hui. Sachant que j’ai commencé le blog y a tout pile un an du coup. Et ouais, alors je vais relire mon premier article, et on en reparle.

Ouais bah en fait mon moi de 20 ans tout juste avait l’air plutôt sympa. Genre un peu flippant mais je pense que si je le rencontrais là y aurait moyen qu’on s’entende plutôt bien et qu’on se donne quelques conseils l’un l’autre. Parce que si j’étais si nonchalant à cette époque, c’est parce que j’avais abandonné l’idée de réussir Cohl, la superstigieuse (c’est bancal, mais ta gueule) école de dessin où j’enchaînais les cafés et les sales notes à l’époque. Je commençais à avoir un meilleur pote, le genre de mec qui manquait dans ma vie, je sentais que ça y est, je suis prêt à avoir une vraie copine, je suis mûr pour ça, j’accepte ce que je suis. Et du coup j’allais pas tarder à faire mon rebelle et péter les cours (j’ai déjà partagé ici mon amour du zeugma je crois), ce qui allait me mettre dans la tête que j’étais cool. Mais pas cool dans le sens ce mec il est trop cool t’as vu, il déchire, plutôt dans le sens jah, rastafaraï, le casque audio sur les épaules je regarde tout le monde avec un petit sourire endormi parce que je n’ai plus à me soucier de tout ça, plaire aux profs, jouer la compétition, faire des beaux dessins. Je pouvais aller me taper au parc devant la Part-Dieu avec une super fille qui s’appelait Sarah, me poser dans l’herbe, boire une bière, faire un petit câlin (mais pas trop parce qu’elle a un copain), et apprécier l’instant, parce que c’est tout ce qui compte, il n’y a que le présent.

Maintenant là tout de suite c’est plus compliqué. J’ai envie d’arrêter cette école. J’ai envie de me dire que ça sert plus à rien. Que je ne suis pas fait pour la 3D. Que même si je bosse j’y arriverais pas et que l’année prochaine je me concentrerai sur la BD. Que c’étai bien et que j’ai pas perdu mon temps, que j’ai appris des trucs intéressants dans toutes les matières. J’ai envie de retrouver mon demi-sourire béat, aller dans les parcs avec Sarah (JE ME LA TAPE MAINTENANT T’AS VU GROS) parce qu’elle me fait toujours autant kiffer à être aussi peu fillesque et tellement féminine.. Boire du vin rouge avec Robin en racontant des vrais conneries et en se prenant au ridicule parce que c’est quand même mieux que le sérieux. Essayer de coucher avec cette fille  qui est tellement belle, histoire de rentabiliser ma carte « sortez de prison » permanente que m’accorde la chance d’être en couple libre,

Mais tu vois, lecteur/rice de mon coeur, ça serait une fuite en avant tout ça. La vérité c’est que tout n’est pas perdu même si c’est en mauvaise voie, sachant qu’au lieu d’écrire cette article je serais censé faire les textures d’une baleine à bosse en 3D, qu’on la rend jeudi et que je suis en retard là bordel. Que même si je foire mon année okay c’est pas trop grave je me recentrerai effectivement sur la BD, mais que si j’ai une seule chance de pouvoir continuer cette voie, je dois la tenter, et faire mon possible. Parce que la 3D fait bosser le dessin donc si je peux bosser dans la 3D je pourrai aussi bosser dans la BD, c’est toujours mieux d’avoir des profs.

C’est mon problème ça, ça l’a toujours été, je me complais dans la facilité et je vais pas au fond des choses. Ca se voit sur des détails et sur l’ensemble de ma vie. Et là il faut que les choses changent, il faut que j’aille jusqu’au bout, que je pousse le truc à fond. Que je me bouge mon sale petit cul d’amour.

Parce que la vie n’est pas si mal et que se plaindre trop souvent n’arrange pas les choses. Prend ça dans les dents, mon moi de maintenant.

Aujourd’hui j’ai 21 ans et j’espère être adulte parce qu’adulte veut pas dire le contraire d’enfant et qu’on peut être les deux en même temps.

J’espère que je ne laisserai pas ce blog complètement à l’abandon cette année.

Aujourd’hui j’ai 21 ans, je m’appelle Maxence et je sais pas trop où je vais, je suis même plus sûr de ce que je viens d’écrire.

Mais j’ai ceux qu’il me faut pour m’aider. Ca ira bien.

2 Réponses to “Vingt et un de plus pour la route.”

  1. Je suis soulagée de lire que tu ne vas pas laisser tomber cette école aussi facilement. Donne toi à fonds, putain t’adore les baleines ! Fais le en pensant que c’est pour toi, pour être capable de donner un super rendu à cette image ! Le côté pression/chiant/prof/obligation y en aura toujours que tu abandonnes l’école ou que tu te lances en solo. Mais si y a un truc qu’il faut corriger quand on devient adulte, c’est la manie infantile de papilloner et d’abandonner facilement;

    J’ai vu ce que ça donne quand tu t’appliques, quand tu bosses à fond, avec plaisir, et bien je pense que t’as des chances de réussir ton année si tu fais un peu moins ta tête de Maxence.

    Bon courage et let’s go !

  2. Etre un adulte, c’est pas le contraire d’enfant. Il faut que je retienne ça. Je vais l’envoyer sur une petite carte à UGTS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :