Come back en forme d’ode à mon instit de CM2.

Je ne sais pas encore de quoi je vais parler. Mais j’ai bien envie de blogger ces temps-ci. Allez, le tout c’est de s’y remettre.

J’ai jamais aimé l’esprit étriqué de certaines personnes qui font bien tout ce qu’on leur dit même si c’est con. J’y pensais tantôt, vous savez en primaire les instits nous filaient plein de photocopies qu’il fallait découper et coller sur son cahier ? Moi pendant toute ma primaire on m’a soutenu qu’il fallait genre mettre quatre petits points de colle à chaque coins de la feuille pour pas gaspiller le tube. J’étais toujours super frustré parce que forcément ces conneries ça tient pas. Et toutes ces putes de gentilles filles et gentils garçons qui y arrivaient ça me soulait encore plus. C’est là qu’est arrivée Mme Poffé. Je mets son vrai nom je m’en fous je vais écrire des trucs gentils sur elle donc ça va je pense.

Elle au début je l’aimais pas trop, elle était pas franchement l’instit’ « gentille » mais c’était pas la casse-couille non plus. Je faisais pas mes devoirs donc elle m’engueulait, comme quoi j’ai pas changé, j’ai toujours trouvé ça débile d’aller à l’école si c’était pour ramener du boulot après. Elle nous a fait faire des trucs cool n’empêche. On a suivi le Vendée Globe cette année, à la fin fallait faire un carnet avec plein de trucs qu’on avait récupéré genre photos et articles, cartes des vents et tout. J’avais chié mon truc, moi, j’avais viteuf’ rassemblé deux articles qui se couraient après, je les avais collé dans mon classeur, et j’avais fait passer ça pour mon exposé. C’était tellement naze que ma mère s’en souvient encore et a honte pour moi.

Elle nous faisait chanter une chanson qui faisait « ça fait des bulles et ça colle, le bubble, le bubble, et ça se mâche à l’école, le bubble gum ». Ma première émotion rock’n’roll. Elle nous a fait lire un bouquin de SF pour mômes, ça s’appelait Tongre, ça parlait d’une race de chevaux cyclopes à six pattes, et le truc marrant c’est qu’il y avait trois genres dans cette espèce, masculin féminin normal, et puis neutre. COMME EN ALLEMAND DIS DONC ! J’ai kiffé ce truc, surtout qu’il y avait un passage où ils s’accouplaient, et c’était marrant parce que c’était pas genre le mâle et la femelle baisent et puis le neutre il se gratte son absence de couilles, nan, il avait un vrai rôle, je sais plus quoi mais c’était émouvant. Y a un passage super triste où le neutre se suicide dans un lac d’acide. Bref. C’est aussi Mam’ Poffé qui a été la première à me parler d’orgasme je crois, et à nous dire que faire l’amour c’est un des plus beaux trucs au monde. Si vous me lisez Madame, sachez que je vous respecte vachement là en y repensant, et que je suis on ne peut plus d’accord avec vous.

Et ben c’est celle-là qui nous a engueulés, nous tous les cons qui mettions les quatre petits points de colle, et qui nous a dit que pour que ça tienne il faut mettre la dose, tu suis les bords de la feuille avec le tube, après tu fais les diagonales, et tu remets un coup sur les coins parce que c’est toujours là que ça pèche un peu. Ce que ça m’a fait du bien.

C’était tout ce que je voulais dire. C’est cool de faire ce qui est intelligent, et pas ce que tout le monde fait parce que c’est comme ça qu’on fait.

2 Réponses to “Come back en forme d’ode à mon instit de CM2.”

  1. moi je faisais des dessins avec ma colle … elle était violette ^^

  2. Bah tu vois, là, tu nous as fait du bon article !🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :