Le babtou est de retour

Le blog, je me force pas trop. Enfin, si, faut bien, sinon je tiens pas le rythme du tout, mais quand j’ai senti qu’il allait me falloir du temps avant d’avoir encore envie d’y écrire, j’ai préféré me donner ce temps plutôt que devoir lutter pour trouver un sujet qui vaille la peine de quelques mots. Et puis petit à petit, c’est revenu, quelques idées de bout de commencement d’articles, mais je me suis pas pressé, ça sert à rien, j’ai des passages à vide parfois (souvent), ou alors faut que je me change les idées, que je fasse autre chose, mais je savais dès le départ que c’était qu’un hiatus passager, j’ai posté deux trois dessins sur mon tumblr dégueulasse, j’ai continué vite fait ma BD, et maintenant j’ai envie, oh oui, j’ai envie de retrouver la fièvre du blog, quand j’écrivais tout seul à 3h du matin, la tête en vrac, des trucs que je savais que j’avais de grandes chances de regretter mais on s’en fout, c’est qu’un putain de blog.

Ce qui amène à la question de pourquoi blogger. C’est vrai, cette sensation je peux l’avoir aussi en écrivant un journal intime ou en dessinant mes immondices (celles que je mets même pas sur le tumblr), alors pourquoi, ben parce que j’aime bien savoir que je suis lu. Nan mais c’est con, hein, je prétends pas avoir un truc majeur à raconter, quelque chose à apporter au Monde, j’aime ça, donc je le fais. Ouais, c’est purement narcissique, pas beaucoup d’ambition artistique là-dedans, attention whore encore et toujours, ça en énerve certains mais ça fait de mal à personne. Et ouais, je suis comme les oignons, j’ai des couches, ceux qui veulent gratter je les en empêcherai pas.

Alors attention hein. Je fais pas un retour genre « je sais que je vous ai manqué », mes seuls lecteurs plus qu’occasionnels, on se voit dans la vraie vie ou on se parle régulièrement on the internets. Je me suis jamais imaginé faisant un big carton avec ce blog, au mieux j’aimerais trouver un public de gens qui ne me connaîtraient pas d’avant, et que j’aurai un peu accroché avec mes textes égocentrés. C’est vraiment une bouteille à la mer, un moyen de créer le contact, montrer aux gens de Twitter, que ouais, des fois je fais des blagues de merde, un peu trop trash pour être confortables, j’ai tendance à dragouiller sans savoir ce que je fais et ouais, je me ridiculise pas mal par moment, au point que je passe pas mal de temps à m’en vouloir de millions de petits trucs que j’ai fait, sans compter les grosses conneries, bref, tout ça pour dire ouais, mais derrière y a quelqu’un, je sais pas, un coeur qui bat peut-être, quelqu’un qui parle pas mal de lui-même mais qui saura t’écouter si jamais t’avais envie de lui confier un petit truc que t’as sur le coeur. Un mec avec qui tu peux te marrer, tu peux même pleurer hein, y a un temps pour tout.

Je m’appelle Maxence, je vais essayer de poster un article tous les deux jours jusqu’à ce que j’en aie marre. Tally ho.

2 Réponses to “Le babtou est de retour”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :