Des nouvelles

Bon, je garde encore un bon petit rythme, même si faut bien admettre que le concept de l’article tous les deux jours ne me réussit pas trop. C’est pas vraiment que je manque de chose à dire ni de temps pour les dire, mais en ce moment je suis assez souvent plongé dans une espèce de torpeur où tout ce qui me vient quand je pense à dessiner/écrire c’est « à quoi bon »…

La faute en premier lieu à mon addiction à Twitter ces derniers temps, à l’ordinateur de façon générale, qui font que même si je sèche les cours théoriquement pour avoir le temps de faire ma BD, au final je passe mes journées à glander entre GoogleReader et Twitter, à semi-déprimer devant mon écran parce que forcément, quand t’es à Cohl sans venir de Lyon, pour la plupart, la vie sociale se résume à l’école. Et mauvaise conscience+sensation que je gâche une bonne partie de ma jeunesse pour des conneries, c’est pas un combo très sexy.

Et donc le mail que j’avais écrit aux parents et dont j’avais fait un article, ben en fait je l’ai pas envoyé, parce que j’ai décidé de revenir en cours, après tout c’est juste pour un mois et je suis même pas obligé d’avoir des bonnes notes. Et en gros faire des trucs chiants à l’école ça va me motiver pour faire mon truc à côté.

La suite logique était donc que je passe cette journée de mardi à glandouiller et dormir sans écrire une ligne, à aller à l’école pour manger et voir des gens, et que je continue donc à avoir mauvaise conscience, ce qui n’arrange pas mon moral par ce temps de merde. Je vous avais dit que j’étais très sensible à la météo ?

Bref, le truc c’est que quand je me mets devant ma feuille en me disant « ouais trop, je vais écrire une pure BD qui va plaire à un max de gens », et que je vois sur quoi je suis parti (une histoire de cartes à jouer, un genre de manga shônen mais avec de l’humour pas très drôle et de la baston sans fondement), je me souviens plus trop pourquoi je pensais que ce truc pouvait être bien à la base.

J’ai l’impression que la seule façon de rendre ça intéressant en gardant le principe premier du jeu de cartes avec monstres, ça serait de mettre plein d’humour, et de retomber dans un de mes vieux travers : la parodie. C’est mon péché mignon, quand je sais pas quoi faire je fais une parodie, avec plus ou moins de bonheur hein, mais c’est pas dur, au moins on sait où on va. Mais du coup je me dégoûte un peu d’avoir si peu d’ambition artistique, pour tout ce que ça veut dire. Je veux être awesome putain !

J’ai envie de rester sur cette histoire pour une raison simple : quand je vous dis que j’ai tendance à papilloner, ben ça marche aussi pour les histoires. Dans mes périodes créatives, j’ai besoin d’avoir au moins trois projets en même temps, parce que sinon je me lasse. Ce qui fait qu’aucun de ces projets n’aboutit, généralement. Et là le concept c’était vraiment de bien choisir mon projet, et m’y tenir, parce que je voulais au moins terminer quelque chose, avoir un truc un minimum abouti à montrer après, pouvoir dire « c’est moi que je l’ai fait ».

Je ne sais pas trop comment finir cet article. Pas envie de faire mon caliméro pendant 107 ans mais bon, pas non plus envie de sortir un twist genre « nan oubliez tout ce que je viens de dire, je vais me foutre des coups de pieds au cul et finir ce truc, peu importe si c’est bon ou pas ». J’ai vraiment envie que ça soit bon, mais du coup c’est flippant parce que je sais pas trop par où commencer…

4 Réponses to “Des nouvelles”

  1. Au vu de ton brouillon, t’es capable de faire une BD. T’es capable de raconter une histoire et même vachement bon pour ça.
    La parodie comme tu dis c’est pas une super idée, surtout que t’as tendance à être caricatural et ça ne ferai qu’augmenter ce penchant chez toi.
    Bref, faire un truc à fond, s’tu veux. Seulement te donne pas du stress sur ton age où sur le temps que t’as.
    Le temps c’est relatif bourdayl. T’inquiètes que quand tu seras à fond dans ton travail tu le trouveras. Va pas tête baissée dans un projet qui n’est pas forcément le meilleur, surtout que j’ai pu lire que t’a des tas d’idées d’histoires autrement plus intéressantes qu’un remake de Yu Gi Oh version milieu scolaire. Les idées tu les as, les histoires tu sais les raconter, alors donnes toi juste la confiance et arrête de te foutre cette putain de pression !

    • Je réponds en retard à ce commentaire, mais vraiment merci. Pour le côté remake de Yugioh, désolé mais c’est vraiment une histoire que j’ai envie de faire. Bon pour causes techniques je peux pas trop la rendre aussi intéressante que j’aurais voulu à la base mais je le prends vraiment comme un exercice maintenant. Merci en tous cas, c’est vrai que je me mets trop de pression.

  2. vincent Says:

    toutafé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :